troubles alimentaires

TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

 

Quelques exemples de TCA

  • Une Boulimie douloureuse : Elodie, élève brillante et mince comme le souhaitent ses parents, est par moments sous l‘emprise d‘un besoin irrésistible d‘avaler de la nourriture puis une fois le ventre plein elle se fait vomir pour ne pas grossir. Ses parents n’ont rien remarqué mais Elodie, elle, se sent très dévalorisée par ces crises et souhaite pouvoir en parler sans risquer de décevoir ses parents.
  • Une anorexie passée inaperçue : Jeanne 15 ans au retour des vacances scolaires vient d‘être rejetée de son équipe de natation du fait de sa maigreur nouvelle. Elle a perdu rapidement 10 kgs. Ses parents ne s‘en étaient pas vraiment aperçus. Jeanne et sa mère cherchent de l‘aide.
  • Une compulsion de stress : Olivier 25 ans, quand il stresse au travail, se sent envahi par une envie impérieuse de manger des oursons au chocolat. Il arrive souvent à refreiner son envie mais se sent infantilisé par son comportement et veut en sortir.
  • Manger trop et vite : Louis 45 ans sympathique père d’une famille recomposée se fait houspiller par sa femme car il donne un mauvais exemple aux enfants : il mange très vite, plus vite que tout le monde et ne sait pas s‘arrêter. Lui est de nature mince, mais tous les enfants n‘ont pas cette chance. Il souhaite modifier son attitude à table.

 

Ouvrage grand public

  • Les kilos des ADOS, Nil Edition 1998
  • Les enfants à Table, Flammarion 2012

 

Pour en savoir plus

De quoi parle-t-on

Troubles du comportement alimentaire : Il s‘agit d’une manière de manger ou d‘éviter de manger qui perturbe la santé physique ou mentale d’une personne

Anorexie : L’anorexie est un refus de s’alimenter malgré une sensation de faim intense et un refus de prendre du poids alors même que le corps est très amaigri. La personne souffrant d’anorexie a le sentiment d’être toujours en surpoids et cherche à maigrir par tous les moyens et contrôle les calories de tous les aliments consommés.

Boulimie : Il s‘agit d’un besoin irrésistible de manger rapidement de grandes quantités de nourriture. La ou les crises surviennent à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Anorexie-Boulimie : Il s’agit d’un anorexie dans un premier temps suivie d’une boulimie qui signe souvent la fin de la maladie anorexique.

 Quelles sont les populations fréquemment atteintes par ces maladies ? : Les adolescentes, les jeunes femmes, les mannequins, les danseurs et sportifs de compétition.

L’anorexie est la faute de la mère  : Les familles ont longtemps été accusées d’être responsables de l’anorexie de leur adolescent. Toutefois, dans les années 80, des études ont montré qu’il n’en était rien. En revanche, la vie familiale est profondément perturbée par la présence d’une personne ayant des troubles du comportement alimentaire. La façon dont la famille va réagir et se mobiliser, avec l’aide de l’équipe médicale, est très importante. L’accompagnement familial est une nécessité. (Site de l’Assurance Maladie : ameli-santé.fr)

 

Les idées reçues qui ont la vie dure

  • L’anorexie ne touche que les femmes : Pas seulement, les garçons aussi ! L’anorexie touche principalement les femmes, mais elle existe aussi chez quelques rares garçons.  Dans ce cas, elle est souvent rapidement très grave.
  • Il suffit de reprendre vite du poids pour être guéri : Non, la maladie anorexique est une maladie mentale qui connaît souvent des haut et des bas. La prise de poids doit être progressive car une reprise de poids rapide peut entrainer une rechute rapide.
  • L’anorexie ne touche que les ados : Non, les ados ne sont pas les seuls à être touchés par cette maladie. Certains adultes peuvent aussi être anorexiques. Souvent ces adultes ont vécu dans leur adolescence un épisode anorexique passé parfois inaperçu.
  • Anorexie= maladie mentale : Pas seulement. L’anorexie est une maladie à la fois psychologique et nutritionnelle. Psychologique   puisque l’adolescente se vit grosse alors qu’elle est squelettique et que toutes ses émotions et sensations passent par le filtre de l’obsession de la maigreur. Nutritionnelle car il va falloir tout de même tout faire pour nourrir ce pauvre corps maltraité pour ne pas sombrer dans la dénutrition extrême.
  • La boulimie ne survient que chez les gens qui n’ont pas de volonté : La volonté n’a rien à voir dans la survenue des boulimies. C’est une vraie maladie qui demande un traitement médical et psychologique.
  • On ne guérit pas de l’anorexie ou de la boulimie : Faux. On guérit de ces maladies et d‘autant plus facilement qu’elles sont prises en charge rapidement après leur début. Il peut par la suite exister de brefs épisodes de rechutes lors de difficultés de la vie.